Comment entretenir une Tiny House ?

Publié par Estelle, le 12 octobre 2021 | Non classifié(e)

Bardage et cornière d'une tiny house
Bardage et cornière d'une tiny house

Bardage, parquet, plan de travail, toilettes sèches… Découvrez comment entretenir votre Tiny House !

Une Tiny House est une véritable maison en ossature bois sur roues. Comme toutes les maisons, elle nécessite un entretien régulier afin de garder de sa superbe et de traverser les prochaines décennies !

Dans cette article, nous vous donnons nos conseils et astuces pour assurer à votre Tiny House durabilité et confort, en privilégiant des produits sains et respectueux de la planète.

Les sujets ci-dessous seront ainsi abordés :

  • L’entretien du bardage en bois d’une tinyhouse
  • Le nettoyage d’un sol en parquet
  • Toilettes sèches : fonctionnement et entretien
  • Remorque : les éléments à vérifier

Bonne lecture 🙂 !

Comment entretenir le bardage de sa Tiny House ?

Un bardage en bois est un revêtement de façade écologique très esthétique qui ajoute un réel cachet à votre habitation. L’entretien de votre bardage en Mélèze ou Red Cedar a pour but de raviver la couleur naturelle et chaude du bois. Il s’agit donc d’une intervention à visée purement esthétique. La durabilité du bois n’est pas concernée et dépassera votre durée de vie !

Les essences de bois naturelles et imputrescibles que nous utilisons

Nous utilisons exclusivement des essences naturelles certifiées FSC et PEFC. Pour votre bardage extérieur, les essences utilisées sont le Mélèze ou le Red Cedar. Naturellement imputrescibles, ces essences de bois ne craignent ni champignons, ni termites, ni autres insectes.

Le Mélèze est un arbre résineux qui pousse exclusivement en montagne. Habitué au climat froid et rude, c’est une essence reconnue pour sa résistance et sa durabilité. Il est très apprécié pour sa teinte brun claire et veinée. Exposé au soleil mais protégé de l’eau, le Mélèze prendra une teinte rouge. Sous l’effet combiné des UV et de la pluie, il va griser et peut même noircir par endroit. Cette évolution, uniquement visuelle et esthétique, est sans danger pour le bois.

Le Red Cedar est également un arbre résineux d’une grande robustesse. Ce bois noble, naturellement fongicide, arbore une couleur brun rouge lui conférant une esthétique soignée. Au fil du temps, le Red Cedar prendra une teinte grisée, avec une jolie patine argentée. Cette essence haut de gamme présente un fil très droit, lui attribuant une résistance à toute épreuve. Grâce à son réseau alvéolaire, il atténue les bruits et garantit une bonne isolation acoustique.

Quand faut-il entretenir son bardage en bois ?

Le bois est un matériau naturel. Il vit et sa couleur se modifie avec le temps en arborant des teintes grisées. Si vous souhaitez conserver la teinte chaleureuse d’origine de votre bardage en Red Cedar ou en Mélèze, un entretien sera nécessaire pour permettre à la couleur du bardage de résister durablement face aux aléas climatiques (intempéries, UV…) et aux agressions du quotidien.

Nous vous conseillons de réaliser l’entretien dès lors que le bois commence à s’éclaircir ou légèrement grisailler. Pour obtenir les meilleurs résultats, l’idéal est d’effectuer l’entretien ou la rénovation après les périodes humides.

Comment entretenir son bardage  ?

Le Mélèze et le Red Cedar sont des bois durables qui vieillissent très bien. Leur teinte va évoluer au fil du temps et des aléas climatiques. En fonction de l’esthétique recherchée, plusieurs options s’offrent à vous.

Option 1 : Garder la teinte naturellement grisée d’un bardage bois

Si vous choisissez de laisser griser votre bardage, vous n’avez aucun entretien à faire. Un bois imputrescible ne pourrira jamais. Il est possible d’effectuer un nettoyage une fois par an, au karcher basse pression.

Option 2 : Conserver la teinte chaleureuse d’un bardage en bois

Vous pouvez entretenir le bardage de votre Tiny House ou maison en bois en appliquant un produit nourrissant
et protecteur.

L’objectif de l’application d’une protection pour le bois imputrescible est purement lié à l’aspect esthétique :

  • Ralentir le grisaillement grâce à un produit hydrofuge
  • Préserver le bois des UV, cause du vieillissement du bois
  • Apporter une finition esthétique (rendu mat ou brillant, teinte…

En fonction de l’esthétisme que vous souhaitez, de la fréquence de l’entretien et de la technique, plusieurs
options sont envisageables.

Que votre bardage soit en Mélèze ou en Red Cedar, le procédé sera le même. Pour le Red Cedar, nous vous conseillons d’utiliser un produit spécialement conçu pour cette essence de bois. Cela permettra de conserver sa teinte naturelle légèrement rougeâtre. Dès que votre bardage commence à ternir, il suffit d’appliquer une nouvelle couche du produit. Il est important de suivre les préconisations indiquées par le fabricant.

Avant de réaliser le premier entretien de votre bardage , laissez-le vieillir environ un an. Après une préparation adaptée (dégriseur, ponçage dans le sens du veinage du bois…), vous pouvez appliquer un saturateur, une huile ou une lasure en fonction de l’esthétique recherchée.

Quels produits utiliser pour entretenir un bardage bois ?

Les huiles et saturateurs

Composition : les huiles sont conçues uniquement avec des huiles végétales. Les saturateurs sont à base d’huiles, mais comprennent également d’autres composants.

Usage et rendu : Nourrir, imperméabiliser et protéger le bois en gardant un aspect naturel. Les huiles et les saturateurs pénètrent dans le bois et sont non-filmogènes, le bois garde son aspect naturel. Ils sont teintés ou incolore et proposent différentes finitions (mat, brillante, huilée…).

Avantages :  Préparation modérée, nécessaire suivant l’intensité du grisaillement : Karcher, dégriser. Les huiles et saturateurs sont les solutions les plus écologiques.

Inconvénients : L’application est plus fréquente et doit être faite pendant une période ensoleillée. Huiles : essuyage du surplus avec des chiffons. Attention, ils peuvent être inflammables.

Fréquence de l’entretien : tous les 1 à 2 ans environ, en fonction du climat.

Saturateur et huile sont très similaires. La différence est dans leur composition, l’huile étant la protection la plus écologique. L’huile de lin est une des bonnes options qui évitera le noircissement de votre bardage. Le Mélèze est un bois gras difficile à imprégner. Dans le cas où vous choisissiez d’utiliser un saturateur, nous vous conseillons d’utiliser un produit à base d’huiles végétales pour bois extérieur.

Si vous choisissez d’appliquer une huile,  essuyez le produit entre l’application des couches. Attention aussi aux chiffons imbibés d’huile qui peuvent s’auto-enflammer. Il faut les tremper dans l’eau pour éviter tout risque de feu.

Les lasures

Composition : moins écologique, avec un liant (résines acryliques, alkydes…) et un solvant (eau, white-spirit…).

Usage et rendu : Couche protectrice permettant de conserver plus durablement la couleur du bois. L’apparence est moins naturelle qu’avec le saturateur car la lasure est un produit filmogène. Elle peut être teintée ou incolore. Plusieurs rendus : satiné, brillant, mat. Vous pouvez conserver le veinage du bois.

Avantage : Les lasures permettent d’espacer les entretiens.

Inconvénients :  Nécessitent un ponçage pour retirer l’ancienne protection avant une nouvelle application. Les lasures peuvent s’écailler avec le temps. Leur composition est moins respectueuse de l’environnement.

Fréquence de l’entretien : Une fois l’entretien réalisé, votre bardage sera protégé en moyenne de 3 à 6 ans.

Si vous optez pour  la lasure, poncez votre bardage afin de retirer la précédente lasure ou rattraper les zones grisées et appliquez deux couches de lasure dans le sens du veinage du bois. Les temps de séchage sont la plupart du temps rapides et indiqué sur le contenant du produit.

Comment entretenir le sol de sa Tiny House ?

Le sol de nos tiny houses est réalisé en parquet stratifié. Ce matériau permet un entretien plus simple et est parfaitement adapté pour un passage important. Le vernis appliqué sur la surface empêche les impuretés et les poussières de pénétrer, ce qui rend l’entretien du parquet simple. Il faut cependant veiller à ce que cet entretien soit bien adapté, afin de ne pas détériorer la couche protectrice de votre sol stratifié.

L’idéal est un entretien régulier à sec, afin de limiter l’humidité et le contact avec l’eau. Un balai microfibre dépoussièrera parfaitement votre sol tout en douceur.

Lors d’un nettoyage plus poussé, évitez le nettoyage à grande eau : essorez correctement votre serpillère, cette dernière doit être légèrement humide. Si le sol est tâché, procédez avec une éponge ou un chiffon doux. Vaporisez un produit adapté spécialement au sol stratifié et frotter délicatement afin de retirer la tâche. Les détergents abrasifs tels que la javel ou le dissolvant sont à proscrire.

Pour prévenir les rayures, nous vous recommandons d’installer un petit tapis ou un paillasson à l’entrée de votre Tiny. Vous pouvez également installer des patins en feutres sous vos meubles. Nous vous rappelons également qu’un sol en stratifié ne doit en aucun cas être poncé.

Comment entretenir le plan de travail en bois massif d’une Tiny ?

Un plan de travail en bois massif est une bonne option pour apporter chaleur et élégance à votre cuisine. Ce matériau robuste et naturel demande cependant plus d’attention qu’un plan de travail en stratifié. Afin de conserver longtemps son bel aspect, un plan de travail en bois nécessite une attention particulière et un entretien spécifique.

Entretien d’un plan de travail en bois au quotidien

Le plan de travail en chêne massif est prêt à l’emploi, c’est à dire qu’il est déjà traité et protégé lorsque vous recevez votre Tiny House.

Un contact trop prolongé avec l’eau et les détergents puissants pourraient endommager les surfaces en bois. Il est donc préférable d’éviter de les utiliser. De même, il est préférable d’éviter l’utilisation d’éponge rugueuse et de privilégier l’usage de chiffons doux en tissus naturels.

Afin de le protéger dans la durée, déposez un peu d’huile d’olive ou de tournesol sur un chiffon doux et passez-le sur la surface dans le sens du veinage du bois. Nous vous conseillons de renouveler l’opération tous les 2 mois environ.

Pour éviter les mauvaises surprises, nous vous conseillons de verser votre produit d’entretien sur le chiffon doux afin de l’appliquer sur la plan de travail. Lorsque vous nettoyez la surface du plan, veillez à faire des mouvements dans le sens des fibres. Essuyez toujours la surface après le nettoyage pour retirer le surplus et lustrer votre plan.

Enfin, pour éviter les marques et des rayures qui seraient difficiles à faire disparaître,  n’utilisez pas de couteau ou d’objet tranchant à même votre plan de travail.

Entretien annuel du plan de travail en bois massif

 Afin de conserver l’allure de votre plan de travail, cirer ou enduisez-le d’huile de lin à l’aide d’un chiffon propre.  Vous pouvez également opter pour un produit imperméabilisant qui agira comme un véritable rempart contre les taches.

Nous vous conseillons de réaliser cette opération une à deux fois par an. Cela permettra de protéger efficacement votre plan de travail en bois du vieillissement, des taches diverses et de la poussière.

Comment utiliser et nettoyer des toilettes sèches ?

Nous avons rédigé un article entièrement dédié au fonctionnement et à l’entretien des toilettes sèches. Vous pouvez le consulter en cliquant sur ce lien.

Et pour la remorque de votre tiny house ?

La particularité de votre maisonnette en bois sur roues est qu’elle est construite sur une remorque. Il faut donc garder à l’esprit que cette dernière doit être correctement installée.

Les béquilles directement fixées sous la remorque permettent de la mettre de niveau lors de son installation. Elles ne sont cependant pas suffisantes pour supporter le poids de votre Tiny sur le long terme. Vous devez installer 4 chandelles pour soutenir et répartir le poids de la Tiny de manière uniforme.

Les chandelles sont facilement trouvables dans les magasins spécialisés dans les accessoires automobiles. Afin de choisir les chandelles les plus adaptées, nous vous informons qu’il y a environ 47cm entre le sol et le dessous du châssis de nos Tiny Houses.

Avant de déplacer votre Tiny House, nous vous recommandons de vérifier la pression des pneus, même si elle ne roule pas ou très peu. Cela permettra d’éviter les risques de déformation. Sur nos modèles, nous recommandons une pression des pneus entre 4,1 et 4,5 bar.

Besoin d’un renseignement ou d’un complément d’information sur l’entretien de votre Tiny House ? N’hésitez pas à nous contacter en laissant un commentaire !

Découvrir toutes nos conceptions

1 commentaire “Comment entretenir une Tiny House ?”

poiraud dit :

je suis seul et cela serai pour installer dans le terrain de ma fille a la Roche sur Yon es que je peu y habiter pour le chauffage comment cela marche svp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quadrapol