Les toilettes sèches : avantages, fonctionnement, entretien ?  Quadrapol vous répond !

Publié par Estelle, le 28 mai 2021 | Actualités et articles de Quadrapol

toilettes sèche en bois
Toilettes sèches en bois dans la salle d'eau d'un lodge

Un petit coin écolo !

Les toilettes sèches sont une alternative écologique et économique à nos toilettes traditionnelles. Cependant, elles ont encore (trop) souvent l’étiquette de la cabane austère, et parfois même hostile, au fond du jardin !

Connaissez-vous vraiment leur fonctionnement ? Quels sont les avantages de ces sanitaires, et comment doivent-ils être entretenus ? Quadrapol lève le mystère sur ce « petit coin » pas comme les autres qui n’a pourtant rien à envier à ses copains reliés aux réseaux !

Qu’est-ce que des toilettes sèches ?

Contrairement aux toilettes standards reliés au tout à l’égout, les toilettes sèches sont des toilettes ne nécessitant pas d’eau pour fonctionner. Rappelons que l’eau usuellement utilisée est de l’eau propre à la consommation. En faisant le choix des toilettes sèches, vous réduisez significativement votre consommation en eau (15 000 litres d’eau par an et par personne !) mais également vos factures ! Une démarche simple et bonne pour vous et la planète !

Les toilettes sèches peuvent être conçues sous différentes formes. Le plus souvent, l’ouvrage est réalisé en bois pour le siège (caisson). Il est complété par un seau, placé sous le siège. Enfin, un récipient (type coupelle ou pelle) et un bac à sciure de bois doivent également être à proximité directe des toilettes.

Quels sont les avantages des toilettes sèches ?

Les toilettes sèches sont parfois considérées, à tort, comme issues de l’ancien temps. Et c’est bien dommage, car elles sont tout à fait d’actualité !

Premièrement, la sciure et les copeaux de bois ont la particularité de neutraliser efficacement les odeurs. L’idée que l’on se fait d’un petit coin peu accueillant à prime abord n’est donc pas justifiée ! Ensuite, les toilettes sèches sont beaucoup moins bruyantes, la chasse d’eau n’étant pas présente. Et qui dit absence de chasse d’eau, dit absence d’eau, et donc de fuites. Pas de travaux de plomberie à prévoir, et pas de surcoût en vue !

Comment fonctionnent des toilettes sèches ?

Le fonctionnement des toilettes sèches est simple. Il faut déposer une première couche de sciure ou de copeaux de bois (litière) dans le fond du seau lorsque ce dernier est vide. Il faudra renouveler l’opération à chaque fois que les toilettes sont utilisées. Ce processus permet l’absorption des liquides et d’éviter les odeurs. Un papier toilette prévu pour le compostage viendra compléter la panoplie. Une fois le seau plein, il doit être vidé sur le compost domestique, ou dans un emplacement prévu à cet effet. En moyenne, le seau doit être vidé une fois par semaine et par personne, dans un composteur prévu à cet effet. Ce dernier peut être acheté ou fabriqué simplement par vos soins ! Sachez également que certaines communes proposent des aides financières, alors n’hésitez pas à passer un petit coup de fil à votre mairie !

Pour faciliter la désintégration des composants, il est conseillé de réaliser un creux avant le dépôt du contenu du seau dans le composteur. Ensuite, mélangez et, enfin, arrosez le tout. Ce compost arrivera à maturité après une durée d’environ deux ans et pourra être utilisé pour nourrir la terre et entretenir votre joli jardin.

Ce type de toilettes est tout à fait adapté pour une Tiny House ou un lodge en autonomie, où vous pourrez installer vos petit coins écolos sans aucun souci.  Si vous n’êtes pas en pleine nature, n’oubliez pas de choisir un emplacement pour votre composteur qui ne dérangera pas votre voisinage !

Copeaux ou sciure, que choisir et où me fournir ?

Ces deux éléments fonctionnent parfaitement pour l’utilisation des toilettes sèches. Cependant la sciure, plus fine, est réputée pour être plus efficace pour neutraliser les odeurs.

Tous les types d’essences de bois peuvent être utilisés pour vos toilettes sèches, mais certaines d’entre elles, sont plus adaptées. Nous vous recommandons la sciure de pin, par exemple, qui dégage une odeur très agréable. Il est important de choisir un absorbant sans produits chimiques, issu de bois non traités et putrescible, afin de favoriser son désagrègement lors du compostage.

Pour vous fournir en copeaux et sciure, vous pouvez vous rendre directement dans une scierie, si vous avez la chance d’en avoir une dans les alentours. Sinon, il est tout à fait possible de vous approvisionner dans des coopératives agricoles, les magasins de jardinage et bricolage tel que Leroy Merlin ou sur des sites spécialisés comme I CAG

Comment entretenir mes toilettes sèches ?

L’entretien des toilettes repose principalement sur le nettoyage du seau. Il est important de choisir un seau inox mis en œuvre par emboutissage pour garantir une étanchéité parfaite. Afin de simplifier la vidange du seau, il est possible d’utiliser des sacs compostables. Utilisez du vinaigre blanc, un produit de nettoyage naturel, très efficace et désodorisant. Faites un mélange avec 3/4 d’eau et 1/4 de vinaigre blanc, puis pulvérisez-le et laissez-le agir pendant environ 30 minutes. Rincez ensuite à grande eau. L’abattant en bois se nettoie de la même manière que des toilettes classiques.

 

Le mystère autour des toilettes sèches est maintenant levé ! Dans le cas où vous auriez encore des interrogations, n’hésitez à nous contacter ou à nous laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *